Tu as déjà un compte ? Connecte-toi !
Pas encore inscrit ? S'inscrire en 1 clic.
Guide s8vsddjsx2

Publié le février 18th, 2015 | par Aken

Traktor Kontrol S8 vs Pioneer DDJ-Sx2 : comparatif en 5 points

Tags: , , , , , , , , ,

Un débat qui revient régulièrement depuis peu sur les forums du monde entier est le suivant : je veux acheter LE contrôleur DJ all-in-one, dois-je me tourner vers le Kontrol S8 (Traktor) ou vers le DDJ-SX2 (Serato) ? Le choix est effectivement difficile. Pour cette raison, j’ai décidé de vous apporter mon éclairage sur la question au travers de ce comparatif exclusif.

Introduction : Traktor vs Serato

Je voudrais, en premier lieu, élucider la question du logiciel avant de m’attarder sur la partie hardware. Il y a fort à parier qu’avant de vous questionner sur le sujet vous ayez déjà essayé au moins un des deux logiciels. D’un point de vue Djaying pur, les deux logiciels se valent. Le beatmatching et le traitement du pitch sont de qualité similaire dans les deux softs. À ce sujet, vous pouvez consulter notre dossier spécial comparatif des time-stretching publié il y a déjà pratiquement 1 an. Vous n’avez donc aucune raison de préférer l’un ou l’autre des logiciels sur ce plan. Si vous souhaitez allez un peu plus loin que la pratique DJ standard (hip-hop et EDM) et exécuter des sets où la virtuosité prend une place plus importante que la normale, il serait probablement plus avisé de vous orienter vers Traktor. Ce dernier possède plus d’effets ainsi qu’une plus grande flexibilité dans leur gestion. De plus, avec les remix decks et le Kontrol F1 (qui pourrait passer en mk II cette année d’ailleurs), vous avez un nombre à peu près infini de possibilités très facilement accessibles sous vos doigts.

Sachez également que les deux logiciels gèrent n’importe quel contrôleur MIDI, donc quelque soit le contrôleur que vous allez acheter (car tous les contrôleurs ont la possibilité de passer en mode “user MIDI”), vous aurez la possibilité de l’utiliser avec le logiciel pour lequel il n’a pas été “prévu” de base. Petite différence dans le cas qui nous concerne : le Kontrol S8 est équipé d’écrans LCD configurés pour ne communiquer qu’avec Traktor, ce qui rend un peu stupide l’idée d’acheter ce contrôleur pour le mapper sur Serato.

Kontrol S8 vs DDJ-SX2

Vous l’aurez compris, la plus grande partie de votre choix sera déterminée par le hardware, c’est à dire le contrôleur. Pour parvenir à réaliser un comparatif à la fois clair et complet, nous avons considéré 5 grands points.

#1 – Mixeur

Le Mixeur est une partie importante dans une configuration de type DJ. Il se doit d’être ergonomique et solide. Ceci non seulement parce qu’il est question de fournir à l’utilisateur le même type d’expérience que celle procurée par les mixeurs traditionnels, mais aussi parce que, compte tenu de la taille et du poids des appareils, ceux-ci sont susceptibles d’être partagés entre différents DJs dans les bars ou clubs. S’ils sont similaires sur le plan des contrôles, le mixeur du S8 est plus clair mais plus minimaliste, tandis que celui du Sx2 est légèrement plus chargé tout en proposant un look et un touché qu’on pourrait qualifier de plus “pro”.

#2 – Decks

La partie decks constitue clairement la plus grosse différence d’utilisation entre les deux unités. Le SX2 conserve les traditionnels jogs qui font la réputation de Pioneer. Vous allez inévitablement vouloir ces jogs si vous souhaitez mixer du hip-hop où si vous vous essayez à du mix avec des tracks au tempo irrégulier que vous n’aurez pas eu le temps de préparer aux cues. Les jogs sont aussi très utiles, justement, pour placer facilement ses cues. Enfin, et c’est probablement mon argument préféré, les jogs ajoutent une dimension gestuelle sans équivalent. Ceux qui se seront déjà essayés au mapping des effets sur les jogs me comprendront : c’est à la fois un plaisir immense et cela vous donne un côté sexy lorsque vous êtes observés. Le S8, qui s’en débarrasse purement et simplement, pêche de ce côté là. Les knobs et faders vous donneront, certes, plus de contrôle sur vos samples, mais vous aurez intérêt à savoir occuper vos mains si vous ne voulez pas paraître comme un débutant. Côté technique, le S8 est donc orienté “semi-controllerism”, puisqu’il vous oblige à (et vous permet de) alimenter vos sets avec de nombreux samples/boucles et à faire un usage plus intensif des effets. Inutile de préciser que tout est fait pour que vous soyez en permanence avec le SYNC d’activé. Ce n’est pas moins bien, c’est juste une différente façon d’envisager le mix, ce qui est, je le redis sans peine, assez paradoxal pour un all-in-one. Côté pads et touchstrips, ce sera pratiquement la même expérience des deux côtés mis à part une différence majeure expliquée dans le point suivant.

#3 – Utilisation générale

Donc il n’y a pas de jogs sur le S8 et il y en a sur le SX2, mais concrètement, en quoi consiste la différence d’utilisation de manière générale ? Est-ce qu’on peut différencier deux pratiques au delà des considérations de feeling ou d’accessibilité basique du type “c’est comme les vrais DJs traditionnels au feu de bois” ou “c’est le futur, on connecte ses yeux sur l’entrée casque et les samples se lancent tous seuls” ? La réponse est oui.

Traktor Kontrol S8 est orienté samples management. Tout est fait pour que vous stockiez et managiez facilement de grande quantités (256 max) de samples grâce aux remix decks. Les pads, faders et knobs vous offrent un contrôle avancé de ces derniers en temps réel et il est donc aisé de créer des remixes, mash-ups et contaminations (plus de deux œuvres mélangées) en live.

Pioneer DDJ-SX2 est orienté track editing. Serato n’accorde pas une grande importance au stockage de samples (24 max). En revanche, le contrôle des tracks est favorisé pour vous permettre de réarranger les œuvres que vous jouez. La fonction Serato Flip, accessible depuis le SX2 (ce n’était pas le cas avec le SX1) permet d’enregistrer jusqu’à 6 séquences d’actions, permettant ainsi de faire des edits très complexes en préparation comme en live. De ce point de vue, acheter un SX2 revient clairement à viser les clubs, contrairement au S8, plus orienté création/recontextualisation.

Je ne m’étendrai donc pas sur ce qu’apporte l’apparition des écrans LCD, puisque j’ai déjà traité ce sujet en profondeur dans le dossier consacré au Kontrol S8 :)

#4 – Qualité et performances

S’il fallait faire un choix sur ce plan là, ce serait très difficile ! Pour les avoir essayé, les deux unités sont très bien construites. J’ai toutefois une petite préférence pour le design impeccable d’un S8 qui donne la sensation de manipuler un bloc de roche indestructible. La qualité des contrôleurs Native Instruments est, d’après moi, la meilleure qui soit sur le marché. Le S8 est, par ailleurs, un peu plus léger (5 Kg) que le SX2 (5.8 Kg). Il est aussi légèrement plus petit. Les deux unités ont un mixeur qui peut servir de mixeur analogique et disposent de quatre entrées RCA, de sorties MAIN et BOOTH ainsi que deux entrées micro.

#5 – Prix

Côté prix, le SX2 est le plus abordable des deux contrôleurs puisqu’il se trouve aux alentours de 1000 $ (1000 Euros) contre 1200 $ (1149 Euros) pour le S8. Cette donnée ne devrait cependant pas rentrer en ligne de compte dans votre achat : si vous pouvez dépensser 1000 euros dans un contrôleur, vous pouvez mettre 150 euros de plus si c’est le contrôleur qu’il vous faut.

Conclusion : deux contrôleurs similaires, deux pratiques différentes

Choisir entre le S8 et le SX2 n’est a priori pas un choix facile, surtout pour un contrôleur dans cette gamme de prix. Contrairement aux setups modulaires qui vous permettent de changer les éléments en fonctions de vos besoins, c’est un achat important qui vous engage autant financièrement que sur le plan du nombre d’heures dépensées à la prise en main. Vous devez donc vous demander avant tout quel type de pratique vous souhaitez favoriser. Cela dépendra en grande partie du type de musique que vous voulez jouer et, donc, du public que vous visez. Si vous souhaitez jouer dans des clubs, des bars à haute fréquentation ou des mariages, vous allez vous concentrer sur de la musique essentiellement mainstream. Vous allez vouloir jouer et manipuler en live des musiques que votre auditoire va majoritairement reconnaître (hip-hop, house, etc.). Dans ce cas, je vous conseillerais de porter votre choix sur le Pioneer DDJ-SX2. Si vous avez la volonté de jouer dans des lieux ou la clientèle est moins portée sur le catalogue que sur le musical et que vous avez le désir d’expérimenter ou de vous concentrer sur le développement d’un discours stylistique (minimal, techno, deep house, etc.), je vous conseille alors de donner une chance au Traktor Kontrol S8.

Et vous, quel contrôleur utilisez vous ? Lequel choisisseriez-vous entre le Sx2 et le S8 ?


Revenir en haut ↑