Tu as déjà un compte ? Connecte-toi !
Pas encore inscrit ? S'inscrire en 1 clic.
Dossiers Traktor 2.10.1

Publié le février 26th, 2016 | par Aken

1

Traktor 2.10.1 : 5 bonnes et 5 mauvaises nouvelles

Tags: , , , , , , , ,

On attendait Traktor 3… et Traktor 2.10.1 est sorti. Pour cette nouvelle version il y a de la nouveauté, mais pas vraiment les nouveautés que la communauté espérait. Alors quelles sont les bonnes nouvelles de ce dernier patch ? Quelles sont les mauvaises surprises ? Happy face ou pas ?

Traktor 2.10.1 : 5 bonnes nouvelles

1 – Affichage logiciel des Stems avec le Stem View

Depuis la sortie du format Stem, il était possible de jouer ce nouveau format de fichier sur les nouveaux contrôleurs NI (S5, S8 et D2). Maintenant que les quatre pistes sont affichées dans le logiciel et pas seulement sur le petit écran exclusif de la gamme Traktor Kontrol,  il est enfin possible d’utiliser sereinement les Stems à la souris ou avec le contrôleur de son choix. Ce qui nous amène à notre point #2.

2 – Possibilité de mapper le DAW view avec n’importe quel contrôleur

Ce n’est pas nouveau, certes (depuis la version 2.9), mais avant, contrôler les Stems avec autre chose qu’un S5, S8 ou un D2 était un peu hasardeux. Maintenant c’est chouette ! Notez que le contrôle des fonctions du Stem deck se situent désormais dans la section “Deck Common” et non plus dans la section “Stem Deck”.

Traktor options 2

3 – Native Instruments vous offre 65 Stem tracks !

Si vous n’êtes pas très riche, que vous êtes encore un peu sceptiques ou bien que vous souhaitez tout simplement essayer sans vous casser la tête, Native Instruments vous propose un pack de 65 tracks au format Stem (mp4).

Petit guide bonus : Pour importer un fichier Stem dans Traktor, vous ne pouvez pas le glisser-déposer dans un deck comme ça n’importe comment, comme avec un fichier mp3 standard. Il faut d’abord aller chercher, dans le navigateur de Traktor, le dossier où se trouve le ou les fichiers Stem, cliquer droit sur ce dossier et sélectionner “Analyse (Async)”. Vous pouvez ensuite glisser/ouvrir le fichier Stem de votre choix dans le deck de votre choix. Victoire !

Traktor options 1

4 – Meilleur algorithme de détection du beat et de la tonalité

Ce changement est pratiquement passé inaperçu, mais cette nouvelle version de Traktor dispose d’un algorithme de détection du tempo et de la tonalité amélioré. Rien de transcendant, puisqu’on a essayé avec divers degrés de rythmes irréguliers (Gainsbourg, Michael Jackson, etc.) et c’est toujours aussi naze, mais apparement ça n’analyse plus des tracks de drum’n’bass (~ 160 bpm) à un tempo deux fois inférieur (~ 80 bpm).

5 – Choix de la taille pour les polices de caractères

Cela peut paraître anodin à première vue, mais pour ceux qui viennent de s’acheter le laptop de la mort avec un écran 3840*2160 (exemple : ASUS Zenbook UX501VW), il est agréable de savoir qu’il ne seront plus obligés de consulter leur bibliothèque au microscope.

Traktor 2.10.1 : 5 mauvaises nouvelles

1 – Native Instruments veut récolter vos données

Oui, c’est nouveau et ce n’est pas le genre de choses que l’on aime entendre, mais Traktor a inclus dans cette version un outil qui permet de récolter vos données. Ce n’est toutefois pas dramatique. D’une part, le matériel récolté est, selon Native Instruments, relativement restreint et plutôt spécifique à ce qui pourrait servir à l’amélioration du logiciel : informations concernant votre configuration Traktor, mais aussi votre profil système ou encore votre position géographique. Donc rien de personnel, ni rien en rapport avec la musique que vous possédez, ni rien en rapport avec ce que vous faites en dehors de Traktor. D’autre part, parce que vous pouvez désactiver cette option dans les préférences, menu “Global Settings”.

Traktor options 3

En soit, donc, ce n’est pas si grave que Traktor mette en place un tel outil, puisque c’est utile, pas très invasif et désactivable. Il reste quand même cette crainte silencieuse que la récolte de données évolue et serve des objectifs peu scrupuleux. Par exemple, on peut déjà se demander pourquoi NI aurait besoin de notre position géographique pour régler un bug du logiciel, même si cette position n’est, à priori, reliée à aucune information personelle. Je ne vous fait pas un dessin sur les innombrables possibilités d’intrusion qu’offrent une telle option, mais il est certain qu’il s’agit là d’une fonctionnalité sensible à surveiller au fil des mises à jour.

2 – Traktor est très gourmant en ressources

Contrairement à ce qui avait été annoncé l’année dernière par Native Instruments, qui avouaient qu’afficher des Stems allait être un coup dur pour le CPU, l’affichage ne semble pas avoir été relégué au GPU (processeur graphique). Résultat : il se peut que votre ordinateur rame de manière infernale, même sur des processeurs récents, dès lors que vous chargez un fichier Stem. Malheureusement, je ne sais pas quoi vous dire d’autre, puisqu’il n’existe pas encore de solution pour le moment, à part… ne pas mixer avec des Stems.

3 – Traktor est extrèmement bugué

Problèmes de compatibilité avec du matériel Native Instruments, problèmes de connectivité, bugs d’affichage, etc. La liste des bugs survenus après la 2.10.1 est tellement longue que le forum officiel en est devenu illisible. Si vous faites partie de ces utilisateurs frustrés, plusieurs personnes semblent avoir trouvé la solution ultime : le downgrading.

Apparement la version 2.6.8 serait la meilleure version. Ce serait la plus stable des versions incluant les remix decks et leur mapping. Associée à un paramètrage spécifique que je vais vous décrire tout de suite, cette version vous permet de jouer sans aucun problème pendant des heures avec une configuration relativement récente (bien sûr oubliez ça si vous avez un S5, un S8 ou un D2) :

  • Installer Traktor 2.6.8 après l’avoir téléchargé ou en l’ayant récupéré dans le dossier “Backup” du dossier d’installation de Traktor.
  • Désactiver le support du processeur multicoeur.
  • Mettre le sample rate à 48000 Hz.
  • Éventuellement mettre la latence à 1024.

Je précise que Djtuto ne vous recommande pas particulièrement de faire cela ! Mais c’est quelque chose que vous pouvez essayer et qui pourrait s’avérer utile si vous êtes à la recherche de la stabilité parfaite :)

4 – Les Stems c’est bien mais…

Pour le moment, avec tous les problèmes existants, le fait que ce soit très centré sur Traktor, que le kit de développement ne soit même pas encore accessible, que les fichiers Stems soient assez chers (3 $ la track), que le format ne soit pas particulièrement mis en valeur par les distributeurs, qu’une grande majorité d’utilisateurs se demandent encore si c’est si utile que ça, …on se demande vraiment si ce format va marcher et si Native Instruments n’est pas en train de se tirer une balle dans le pied en dépensant autant d’énergie et d’argent pour ce truc qui n’a jamais été vraiment sollicité par qui que ce soit (contrairement au Ableton Link, qui apporte une vrai solution à un vrai problème).

5 – On s’attendait à mieux (ou plus utile)

Où est le bridge Traktor-Maschine ? Où sont les beat grids flexibles ? Où est le Traktor 3 et toutes les améliorations que tout le monde réclame depuis si longtemps ? Certes, NI ne nous doit rien, mais la concurrence est à ses portes et tout miser sur les Stems est un pari très risqué.

Si on enlève les Stems de l’équation, Serato est une alternative de très bonne qualité : super stabilité, mapping midi assez simple (touch&click) quoiqu’un peu limité, plugins très puissants, etc. De plus, à l’heure où je vous parle, une nouvelle version du logiciel vient d’être annoncée (1.9 bêta). Elle intègre Pulselocker, un nouvel outil qui vous permet de streamer des tracks depuis leur immense bibliothèque pour 10$/mois (ce n’est pas ma came, mais quand même, cela devrait fonctionner sans bugs, au moins). Il n’y a même pas deux mois, Rekordbox 4.0.6, le tout nouveau logiciel DJ lancé par Pioneer, intégrait le mapping MIDI tandis que Mixxx 2.0, le logiciel de mix gratuit (disponible ici), proposait une nouvelle version où toute l’interface est entièrement redimensionnable et paramètrable.

Conclusion

Au final, c’est plutôt une bonne chose qu’il soit enfin possible de s’amuser avec les Stems, ce nouveau format de fichier intriguant à l’avenir incertain. Souhaitons que Native Instruments réagisse vite pour régler les problèmes de bugs, de performance et d’instabilité de son logiciel de mix, et je vous donne rendez-vous à très bientôt pour un tutoriel consacré… au format Stem !

Vous avez aimé cet article ? Likez, partagez. D’autres apprécieront et je serai super content.


Une réponse pour Traktor 2.10.1 : 5 bonnes et 5 mauvaises nouvelles

  1. MO dit :

    Bonjour
    personne ne parle de la dynamique
    mais je crois que avant de parler d une tonne de gadget technique
    la qualité du son me semble être la priorite
    tu a déjà joué sur traktor après un dj qui jouait avec clé USB sur le mixer DJM 900
    çà fait bizarre au niveau du son et de la dynamique
    et c est pas un problème de carte son je pense que c est le moteur audio
    c est la dessus que NI devrait se pencher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑