Tu as déjà un compte ? Connecte-toi !
Pas encore inscrit ? S'inscrire en 1 clic.

Qu’est-ce que Djtuto.fr ?

DJTUTO est né de la volonté de créer du contenu en français pour le public intéressé aux nouvelles technologies dans le monde de la création musicale, et plus précisément la pratique DJ et celle, plus récente, du controllerism.

Qu’est-ce que le controllerism ou “contrôleurisme” ?

Afin de décrire le terme, voici un extrait d’ouvrage publié en 2014 aux Presses Universitaires de Université de Montréal :


Le controllerism est un terme formulé pour la première fois par Matt Moldover, pour désigner, par analogie au turntablism (platinisme), une pratique qui consiste à créer ou manipuler une interface physique (le contrôleur) afin de contrôler le son. Cette démarche a pour avantage de faciliter l’accès simultané à un ensemble de paramètres choisis par le controllerist, et garantit en même temps une attitude performancielle qui se situe à l’opposé du laptop performance. Lors d’une entrevue accordée en 2007, Moldover définissait le controllerism ainsi :

“Controllerism borrows its name from turntablism,” Moldover explains. “These terms are essentially the same idea, but they revolve around different instruments. DJs who emphasize performance and approach their tools as musical instruments needed a way to differentiate themselves from DJs who just play records. In the same way, performers who use computer technologies as musical instruments needed a way to differentiate themselves from people who ‘check their e-mail.’ Controllerism is the art of manipulating sounds and creating music live, using computer controllers and software. Simple as that. But besides all this fancy definition, calling myself a controllerist makes my life a whole lot easier. When people ask, ‘What do you do?’ or ‘What is that thing?’ I just say, ‘I’m a controllerist, and that’s my controller; I use it to manipulate sounds on my computer, just like someone playing a musical instrument.’” (Golden 2007 : 58)

Le controllerism marque une volonté de « retour » à l’instrument, une idéologie selon laquelle le processus de création, dans les musiques électroniques, peut et doit contenir une dimension humaine assurée par la participation du corps dans le jeu instrumental. Apparue dans un contexte de standardisation des périphériques MIDI[1], la démarche du controllerist n’est toutefois pas inédite. Depuis l’apparition de la norme, en 1983, un certain nombre de tentatives ont été effectuées, principalement dans les milieux académiques, dans le but de contrôler les sons électroniques à l’aide d’interfaces gestuellement intuitives. Nous pouvons citer le Rolky (Johnstone 1985), une interface composée d’une caméra détectant la position des doigts sur une surface en plexiglas, les Hands (Waisvisz 1985), désignant des gants munis de capteurs de mouvements, le Continuum FingerBoard (Haken et coll. 1998), ancêtre de l’actuel Touch Strip[2] qui équipe un nombre croissant de contrôleurs MIDI, ou encore les différentes adaptations d’instruments acoustiques, tel l’instrument à vent MIDI Wind Controller (Miranda et coll. 2006).


Depuis quelques années le controllerism semble intégrer progressivement la pratique du DJaying. Les platines sont souvent accompagnées de contrôleurs et un laptop est presque toujours présent désormais. C’est pourquoi nous souhaitons ici aborder ce qui nous semble être un domaine en pleine expansion, un domaine où l’innovation occupe une part importante et pour lequel l’intérêt, grandissant, reste à développer. En tant que passionnés, nous souhaitons contribuer à ce développement en mettant à profit nos connaissances théoriques et pratiques du domaine. Longue vie au controllerism, et bonne lecture ! :)

 


Revenir en haut ↑